l\'indigné

(aube dorée) Hélas pour nous - vostfr.

 

 

 

 

L'idéologie néolibérale : "Toute idéologie comprend un moment théorique (elle est un discours cohérent à tendance totalisante), un moment pratique ou pragmatique (elle fonde une axiologie qui rend possible une action efficace d’ordre politique, morale ou éthique au sein du monde social), enfin un moment apologétique (elle justifie la situation sociale, les actions ou les projets politiques d’un groupement social particulier). Sur la base de cette définition, l’article établit que le néolibéralisme satisfait à ces trois conditions et qu’il constitue bien ainsi une idéologie, aujourd’hui non seulement dominante mais même sans doute unique au sein du champ politique"

 

 

 

Info diffusée par mon ami Nicolas Hernandez

http://www.youtube.com/watch?v=c1x2FJdejQE&list=HL1356124850&feature=mh_lolz
N'oubliez pas ce qu'il se passe en grèce...

December 03, 2012
... Le Mouvement Antiraciste Européen EGAM dénonce la venue en France de la députée néo Nazi grecque Eleni Zaroulia, dans les bureaux parisien du Conseil de L'Europe. cf La députée grecque Eleni Zaroulia et ses «sous-hommes» - Libération, Le Mouvement Antiraciste Européen EGAM dénonce la venue en France de la députée néo Nazi grecque Eleni Zaroulia, dans les bureaux parisien du Conseil de L'Europe

http://l-indigne.skyrock.com/3132937702-aube-doree-He-las-pour-nous-vostfr.htm l 
Afficher la suite
 
 
 
 
Nicolas Hernandez "Merci Boris Camille Aubligine : « Toute idéologie comprend un moment théorique (elle est un discours cohérent à tendance totalisante), un moment pratique ou pragmatique (elle fonde une axiologie qui rend possible une action efficace d’ordre politique, morale ou éthique au sein du monde social), enfin un moment apologétique (elle justifie la situation sociale, les actions ou les projets politiques d’un groupement social particulier). Sur la base de cette définition, l’article établit que le néolibéralisme satisfait à ces trois conditions et qu’il constitue bien ainsi une idéologie, aujourd’hui non seulement dominante mais même sans doute unique au sein du champ politique »

" Il n'y a pas trop d'immigré en France,/ Grece.... il y a trop de fachos". Au dela, il faut aussi se poser la question de l'échec des politiques de gauches, du malaise des démocraties européenne, du manque de connaissance politique et économique des français, de la crise économique qui conjugue trois crise ( 1929, la déflation japonaise et la crise du chili et de l'argentine)

Le système capitaliste et néolibéraliste productiviste avec l'extrême droite ne font qu'un. Le néofasciste prospère sur les crises sociales et économiques, les déroutes des démocraties et l'insécurité. Le système néolibérale prospère sur les crises permanentes, l'insécurités et le manque de démocratie sociale. t.

La pression de la troika favorise l'émergence de mouvements fascistes et nazis, comme en 1929 la pression des pays vainqueurs sur l'Allemagne et les pays vaincu avait favoriser ces mêmes mouvements Une comparaison avec la situation de 45, les financiers ayant remplacer les Nazis. La dette allemande envers la Grèce - AgoraVox le média citoyen. 1919-1939 : la drôle de paix : 1919-1939 : la drôle de paix

Histoire réalisé en 2009 par David Korn-Brzoza

 

 

 

1919-1939 : la drôle de paix : 1919-1939 : la drôle de paix

Histoire réalisé en 2009 par David Korn-Brzoza  

http://www.dailymotion.com/visited/group/170941/3

 

Vendredi 29 juin 23:35 au samedi 30 juin 2012 01:05 sur France 5 (Rediffusion)
Voir dans la grille

 

 

 

 Emission du 29/06/2012

Pour beaucoup de Français, et notamment les poilus, qui ont combattu courageusement, la Première Guerre mondiale devait être la «der des der». Pourtant, en moins de deux décennies, l'Europe, et la France en particulier, devait glisser une nouvelle fois dans la barbarie et la cruauté d'un autre conflit. Les rêves des pacifistes furent réduits à néant, et une nouvelle génération jetée dans la tourmente. Quels enchaînements sinistres ont précédé la Seconde Guerre mondiale ? Retour sur ces événements tragiques à travers la chronique d'un temps nourri de passions et de bouleversements, dominé par des personnalités puissantes.

 

La critique TV de télérama du 09/06/2012

 

Il n'aura fallu que vingt ans pour que tout bascule : l'affaissement des démocraties ; le redécoupage des frontières adopté par le traité de Versailles, en 1919 ; l'installation des dictatures en Italie, en Allemagne et en Espagne. Sans oublier un krach venu des Etats-Unis, qui, lors des années 1930, déploya ses ondes destructrices dans toute l'économie européenne et provoqua des catastrophes sociales considérables.

 

Tout semblait presque sourire à l'Europe au lendemain du grand carnage de la Première Guerre mondiale : elle voulait oublier les dix millions de morts dans les jouissances des Années folles, criait « Plus jamais ça ! », et plaçait la guerre hors la loi, en s'illusionnant sur une Société des nations (SDN) confiante, mais pourtant impuissante à faire face aux régimes totalitaires qui gangrenaient les pays voisins de la France. Ces deux décennies virent une succession d'espérances et de châtiments, de courages politiques et de veuleries diplomatiques, de renoncements et de cécité consentante, la Grande-Bretagne apparaissant comme le pivot incontournable des relations internationales.

Ce film, coécrit par Jean-Noël Jeanneney, articule des images d'archives impressionnantes avec un commentaire précis, analytique et remarquablement clair. L'enchaînement des événements et l'histoire de cette « drôle de paix » y sont décrits minutieusement. L'histoire, dit-on, ne se répète jamais... — Gilles Heuré

Gilles Heuré

 

1919-1939 : la drôle de paix: part 1/6 ,

2/6  3/6  4/6  5/6  6/6

 

 Hitler/Staline La Diagonale De La Haine (1), Hitler.La.Naissance.Du.Mal

 

December 03, 2012
Le Mouvement Antiraciste Européen EGAM dénonce la venue en France de la députée néo Nazi grecque Eleni Zaroulia, dans les bureaux parisien du Conseil de L'Europe. cf La députée grecque Eleni Zaroulia et ses «sous-hommes» - Libération, Le Mouvement Antiraciste Européen EGAM dénonce la venue en France de la députée néo Nazi grecque Eleni Zaroulia, dans les bureaux parisien du Conseil de L'Europe 

Paris, le 3 décembre 2012,
Le Mouvement Antiraciste Européen EGAM dénonce la venue en France de la députée néo Nazi grecque Eleni Zaroulia, dans les bureaux parisien du Conseil de L'Europe
...

Depuis maintenant plus d'un mois, l'EGAM alerte l'ensemble des acteurs liés au Conseil de l'Europe sur la présence dans la délégation parlementaire grecque de la néo Nazi Eleni Zaroulia, et dans la Commission pour l'Egalité et la lutte contre les discriminations.

Depuis le mois de mai et leur première élection au parlement Grec, les néo Nazis d'Aube Dorée agissent en toute permissivité et vont de plus en plus loin dans la violence verbale et physique contre tous ceux qu'ils considèrent comme "non racialement Grecs".

Force est de constater que la nomination d'une néo Nazi dans l'une des deux principales enceintes continentales censée promouvoir la démocratie et les droits de l'homme n'a entraîné que des réactions de fuite de responsabilité et d'indifférence.

En effet, jusqu'à présent, la réaction officielle du Conseil de l'Europe a été de dire que « les procédures ont été respectées », comme s'il s'agissait là d'une question de mécanique et non de politique alors que le néo Nazisme augmente en Europe, entraînant des meurtres racistes notamment en Allemagne et en Hongrie, et des ratonnades régulières en Grèce.

Il est du devoir – et de la possibilité statutaire – des responsables du Conseil de l'Europe de dénoncer clairement la nomination de la néo Nazi grecque.
Il est temps de mettre un terme à la toute puissance antisémite et raciste et à l'impunité de Aube Dorée, et de faire de nouveau respecter l'État de Droit en Grèce.
Il est temps de mettre un coup d'arrêt au néo Nazisme en Europe, notamment en Lettonie, en Hongrie, en Allemagne, en Grèce, en faisant connaître à « Aube Dorée » une défaite cinglante en excluant ses membres de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

A l'initiative de l'EGAM, des dizaines de personnalités grecques et étrangères, dont le prix Nobel italien de littérature Dario Fo, ont appelé lundi à une mobilisation européenne contre la percée néonazie en Grèce, avec une marche sur l'Acropole le 15 décembre à Athènes.

Le Mouvement Antiraciste Europeen EGAM (European Grassroots Antiracist Movement) - créé en novembre 2010, regroupe les principales organisations antiracistes de plus de trente pays à travers le continent.

Contact presse :
Aline Le Bail-Kremer
Cell : +33 6 73 06 99 74

 


 

 

 

Nicolas HernandezL'extrême droite : mieux la connaître pour mieux la combattre ! http://nopasaran.samizdat.net/spip.php?article1872

À quoi ressemble l'extrême droite aujourd'hui ? Quelle est la place du Front national ? Combien de groupes y a-t-il à sa marge, et que représentent-ils vraiment ? Pas facile aujourd'hui de répondre. Face à une extrême droite en perpétuelle évolution, cherchant de plus en plus souvent à brouiller les cartes pour mieux se refaire une virginité et apparaître plus forte qu'elle ne l'est, il vaut mieux connaître les histoires, les alliances et les positionnements de ces différents mouvements pour mieux anticiper leurs actions et leurs politiques. Le schéma que vous trouverez aux pages suivantes, ainsi que les repères historiques ci-dessous, permettent d'y voir plus clair

L'extrême droite à l'automne 2011 apparaît comme extrêmement morcelée, avec un nombre de groupuscules et des alliances parfois contre-nature entre certains courants ou groupes politiques
.Les années 1980-1990, Les années 2000

NOTRE ANTIFASCISME

La lutte antifasciste se résume trop souvent à une simple opposition à l'extrême droite, ce qui l'empêche de prendre une véritable dimension politique. Pour nous, l'antifascisme se définit avant tout par des pratiques : l'information, la confrontation, la solidarité. Mais l'expérience nous a appris que certains principes sont fondamentaux, car tout antifascisme cohérent ne peut être qu'autonome, révolutionnaire et internationaliste. L'antifascisme n'est à nos yeux ni une posture, ni une position de principe, mais quelque chose de dynamique, un engagement réel. Il existe bien des façons de lutter contre l'extrême droite, à condition de n'en négliger aucune
Informer

Être solidaire
.Autonome, révolutionnaire et internationaliste

Lutter contre l'extrême droite, d'accord, mais pas n'importe comment. En premier lieu, notre antifascisme est autonome, à l'égard de l'État comme des partis électoralistesEnsuite
Ensuite , notre antifascisme est révolutionnaire : être antifasciste aujourd'hui dans nos sociétés libérales, c'est placer la critique de l'État et du capitalisme au cœur de l'analyse du processus de fascisatio
 
 

Le risque fascisant :

 

La face identitaire de Toulouse et Michel Drac, La face identitaire de Toulouse ,Michel Drac , le bloc Identitaire , Alain soral,  Dans la tête de l'extrême... , Dans la tête de l'extreme...

 

une photo de Jean-Luc Gouraud.

‎:)
Photo


23/12/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres